BILIUM

Exposition d’une œuvre monumentale intitulée Evasion, installée au Parc Gautier

« Les téléviseurs encore fonctionnels s’entassent et s’ennuient dans nos déchetteries ou dans le fond de nos greniers. S’ils avaient une âme, eux aussi divertis par les films qui défilaient sur leur écran cathodique ou bien encore led voudraient vivre d’autres aventures.
Habituellement statiques et soumis à nos désirs cinématographiques, ils décident enfin de prendre leurs jambes à leur cou. C’est une revanche courageuse afin de reprendre leur liberté et vivre leur propre film. Évoluant en un petit troupeau, leur apparition dans le paysage fait écho aux lâchers d’animaux sauvages retrouvant la nature après avoir été soignés.

Évasion, outre l’aspect esthétique et cocasse de la scène, tend à sensibiliser le public à notre consommation, à nos déchets et à notre impact de manière plus globale sur la planète, il est temps de changer notre rapport aux objets qui finissent souvent leur cycle de vie bien trop tôt. »

Et exposition de sculptures dans l’espace le Bel Héritage réalisées à partir déchets électroniques, réemploi du papier, polystyrène trouvé aux abords d’un chantier…

Biographie de l’artiste :

Artiste pluridisciplinaire, je navigue entre sculpture, vidéo, musique… Tout en ouvrant la porte à l’hybridation des différents médiums. C’est après une Licence de dessinateur praticien l’école Émile Cohl (Lyon) que je souhaitais apprendre à souder, à travailler la matière. Une part de mon travail en volume et en 2D se base sur le principe du réemploi. Ce processus créatif provient de mon engagement en faveur de l’environnement et se retranscrit dans mes précédents travaux en traitant de problèmes sociétaux et écologiques.

Mon travail de collecte nourrit ma réflexion. Matières et objets sont mis de côté pour leur couleur, forme, caractéristiques plastiques…Je reste toujours en quête d’exploration de nouveaux matériaux. Mes recherches peuvent être acoustiques, liées à la transformation de la matière, ou encore à son interaction avec la lumière. L’apprentissage du travail du métal m’a permis la réalisation d’œuvres monumentales destinées à l’espace public ou des festivals. Le métal croise à présent le tissu, le plastique, le bois, le papier.

 La notion de mouvement se retrouve souvent dans mes créations, les sculptures peuvent le suggérer ou bien se mouvoir réellement. Cet aspect important provient de mon lien au cinéma d’animation et au désir de voir l’inanimé prendre vie. Le numérique s’immisce également dans mon processus créatif que ce soit par la composition musicale ou par le travail de réalisation et montage vidéo faisant souvent le pont avec mes créations plastiques.

www.biiom-art.com

Pour découvrir les autres animations, cliquez ici !